Albert & Manu

90701490_820206408476019_1384294901830647808_o

Deux hommes sont morts, aujourd’hui. Enfin, bien plus de deux, évidemment, mais il y en a eu deux en tout cas qui vont être longuement regrettés par beaucoup de personnes.
Deux hommes de la même génération, mais qui évoluaient dans des sphères différentes, pour ne pas dire opposées.
L’un représente la vieille France gauloise, l’autre la jeune France moderne et métissée – encore que la modernité commence à être une idée un peu ancienne.
Tous deux ont longuement et massivement travaillé leurs arts, même si au final, on n’a retenu de leurs travaux copieux que leur production la plus populaire. Ils savaient tous deux qu’ils ne devaient leur renommée qu’à cela, aussi étaient-ils resté discrets et modestes quant à ce qu’ils étaient.
Tous deux étaient des passionnés, qui sont avant tout allés au bout de leur passion, le dessin pour l’un, la musique pour l’autre, même quand cette passion ne leur rapportait pas grand chose. Tous deux ont des origines dans un autre pays que la France, mais cela ne leur a jamais posé problème. Vouloir être français et divertir les gens, cela suffisait pour être français, de leur temps…
Tous deux ont réussi leur carrière bien au-delà de leur attente, et ont traversé les décennies sans jamais se démoder. Ils avaient chacun leur recette, ils l’ont appliquée stricto sensu sans se demander si c’était commercialement rentable ou pas. Par la suite, ils n’ont plus jamais eu à se poser la question.
Tous deux étaient pourtant des hommes plein de paradoxes. Célèbres dans le monde entier, mais il n’y a qu’en France qu’ils se sentaient vraiment bien. Tous deux étaient très hostiles à la culture américaine, alors qu’elle les a beaucoup inspirés à leurs débuts.
Il était impossible de confondre ces deux hommes, et pourtant, c’est fou comme ils se ressemblaient, et c’est fou à quel point nous leur ressemblons…
Je vous souhaite, comme pour eux, longue vie et prospérité, même si par les temps qui courent, c’est devenu bien difficile d’y croire. D’où l’importance de toujours regarder en arrière, car le passé en France est un peu à l’image de ces hommes : d’une autre époque que la nôtre, et en même temps, toutes les clés de l’avenir sont davantage dans leurs œuvres que dans le temps présent…
Le moment présent est toujours un moment perdu, ne serait-ce qu’à cause de sa brièveté. On se demande bien pourquoi nous sommes tellement enragés à nous y tenir en permanence, sans penser à hier, sans penser à demain, alors que le présent ne devrait servir qu’à se souvenir et extrapoler…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s