Won’t Somebody Dance With Me ?

Lynsey-de-Paul-014
Musique rétro, ce soir. Je me replonge dans la discographie d’une chanteuse qui m’est chère, une chanteuse à peu près inconnue de ce côté-ci de la Manche, et qui s’appelait Lynsey de Paul. Au Royaume-Uni, c’était une célébrité, même si sa période d’activité a été relativement limitée, entre 1972 et 1979 très précisément. Sept ans de bonheur, sept ans d’une productivité extrêmement intense, comptant quatre albums, une flopée de 45 tours, rassemblant plus de 70 chansons, dont 14 furent classées dans les charts.
Compositrice et initialement pianiste classique, Lynsey de Paul évoluait dans un style très anglais que l’on appelle là-bas « middle of the road », et qui est un vague équivalent de ce que nous appelons les « variétés », mais en beaucoup mieux : mélange de pop, rock, folk et groove, des ritournelles légères mais aux arrangements soignés, souvent orchestraux. Une musique romantique et kitsch, qui a longuement marqué les 60 à 80. Ce qui s’en rapprochait le plus en France, tout en étant clairement plus imprégné de chanson française, c’était le groupe Il Était Une Fois.

Auteure et compositrice de toutes ses chansons, Lynsey de Paul était une blonde capiteuse, aux tenues extravagantes, à la coiffure et au maquillage tape-à-l’œil, et à l’énorme et très reconnaissable grain de beauté au coin de la bouche. Ses chansons étaient tantôt gaies, joyeuses et souvent funky, alternant avec des ballades douces-amères tout à fait dépressives, sans que son style y perde son homogénéité. Il y a quelque chose d’une ivresse éthylique dans les chansons de Lynsey de Paul, celle d’une jeune femme qui a tantôt le vin gai, tantôt le vin triste, et dont le regard chavire sans jamais perdre le contrôle.
Pourtant, ce n’est ni l’alcool ni la drogue qui mirent fin à la carrière de Lynsey de Paul, mais la nymphomanie, car cette femme débordait tellement d’amour qu’elle n’a jamais su dire non pour un soir, ni oui pour la vie. Son tableau de chasse impressionnant compte beaucoup d’acteurs (Sean Connery, James Coburn, Dudley Moore) et même un Beatles (Ringo Starr), mais tous tentèrent en vain d’arraisonner cette goélette de l’amour charnel, qui n’en traversa pas moins en solitaire l’océan de la vie, se réchauffant brièvement aux côtés d’un homme dans chaque port. se faisant aussi périodiquement ravaler la figure de proue et la charpente chez les meilleurs chirurgiens esthétiques de Grande-Bretagne.
Durant les dernières années de sa vie, Lynsey de Paul devint végétarienne et s’engagea dans la défense frénétique de la cause animale, ce qui lui valut quelques soucis de santé – physique et mentale – qui débouchèrent finalement sur un AVC foudroyant en octobre 2014. Elle n’avait alors que 66 ans, mais le moins qu’on puisse dire à son sujet, c’est qu’elle avait vécu intensément.
Ma chanson préférée de Lynsey de Paul est une chanson plutôt « vin triste » qui fut son deuxième grand succès, « Won’t Somebody Dance With Me ? », une ballade sirupeuse et mélancolique qui chantait la détresse de la jeune fille venue seule au bal et qu’aucun homme ne veut inviter à danser, alors qu’elle ne demande pas mieux, au fond, qu’on la prenne par la main et qu’on la fasse virevolter sur la piste de danse… D’ailleurs, c’est ce qui finit par arriver à la fin de cette prestation, et pour le coup, ça n’est pas triste !
Je me moque un peu, mais il ne faut pas croire, j’aime énormément Lynsey de Paul, aussi désuet que ça paraisse aujourd’hui, peut-être aussi à cause de mes lointaines origines anglaises. J’espère qu’elle vous plaira, et vous donnera envie d’éplucher sa discographie, qui est entièrement disponible dans deux doubles CD ressortis sur RPM Musiques, et que je garde toujours à proximité de ma platine. Il y a toujours un bon moment pour s’écouter Lynsey de Paul.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s